©260phil1/Fotolia.com

Une espérance démocratique à renouveler

parPhilippe BAS, ancien ministre de la Santé et des Solidarités, sénateur de la Manche

Articles de la revue France Forum

L'État providence : nécessaire, mais plus suffisant...

La question de l’éradication de la pauvreté s’inscrit en France et dans les sociétés européennes dans un courant historique issu de la révolution industrielle. Elle est au coeur de l’essor de la pensée socialiste, mais tient également une place importante dans d’autres évolutions de la pensée politique du XIXe siècle. Souvenons-nous en particulier des grands textes qui ont fondé la doctrine sociale de l’église catholique à partir de Rerum Novarum en 1891.

La lutte contre la pauvreté apparaît très tôt comme un corollaire de la démocratie, le pouvoir donné au peuple ayant vocation à améliorer les conditions de vie de tous. C’est l’esprit dans lequel, en 1945, le Conseil national de la Résistance a voulu refonder la République en ajoutant de nouveaux droits sociaux aux droits politiques issus de la Révolution de 1789. Ainsi, toutes les sociétés démocratiques modernes vont progressivement mettre en place des systèmes fondés sur une solidarité collective afin de faire reculer la pauvreté, l’État jouant alors un rôle actif dans la recherche d’un progrès social rendu accessible par la croissance économique.


L’ÉTAT PROVIDENCE : UN MODÈLE ENVIÉ. Cet État providence est aujourd’hui... 

Economie
Etat français
Santé
État providence