©Gennadiy Poznyakov

Faire preuve d'intelligence émotionnelle

parEstelle M. Morin, psychologue, professeur au département de management d'HEC Montréal (Canada)

Articles de la revue France Forum

Après l'énigme du sphinx, celle du leadership.

Qu'il s’agisse des domaines politique ou économique, nous sommes constamment à la recherche de la personne qui saura mobiliser et insuffler l’esprit de communauté nécessaire pour relever les défis de la vie contemporaine. Pour la trouver, plusieurs modèles ont été proposés : traits de personnalité, manière de prendre des décisions ou style de comportement. Pourtant, même en suivant ces modèles, peu de candidats réussissent l’épreuve des faits.


COMPRENDRE LE MONDE ALENTOUR. L’énigme du leadership demeure. Il est possible que nous ayons du mal à la résoudre parce que nous cherchons la clé dans le domaine de l’intention, du projet ou des stratégies déployées pour prendre le leadership, en un mot, dans les composantes cognitives des comportements de leader. Or, la clé se trouve peut-être dans le domaine des sentiments et des émotions qui animent les leaders et ceux qui les suivent, c’est-à-dire dans les composantes affectives du leadership ? C’est dans cette voie que plusieurs se sont engagés pour savoir comment prendre le leadership dans un groupe ou une organisation et, en particulier, celui de l’intelligence émotionnelle1. Ce concept a été proposé par Peter Salovey et John Mayer2 pour décrire une forme de l’intelligence qui a recours aux émotions pour résoudre des problèmes d’adaptation aux circonstances. à l’aide d’incidents critiques, Richard Boyatzis3 et son équipe ont déterminé les comportements qui caractérisent les vrais leaders : la majorité relève de l’intelligence émotionnelle. Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ? Pourquoi est-elle nécessaire pour l’exercice du leadership ? Comment peut-on la développer?

David Wechsler4 définit l’intelligence... 

————— 
1. Jennifer M. George, « Emotions and Leadership: The Role of Emotional Intelligence », Human Relations, volume 53, issue 8, 2000, pp. 1027-1055. 
2. « Emotional intelligence », Imagination, Cognition and Personality, volume 9, no 3, 1989, pp. 185-211. 
3. Richard E. Boyatzis, « Managerial and Leadership Competencies: A Behavioral Approach to Emotional, Social and Cognitive Intelligence », Vision: The Journal of Business Perspective, volume 15, issue 2, 2011, pp. 91-100. 
4. David Wechsler, « Intelligence defined and undefined: A relativistic appraisal », American Psychologist, volume 30, issue 2, 1975, pp. 135- 139. 

Sociologie
Analyses
Emploi
Sciences sociales
Sciences politiques