NOTE DE LECTURE - PANORAMA

L'oreille tendue, de Benoît Mélançon

parThomas MERLE, chargé de communication à l'institut Jean Lecanuet

Articles de la revue France Forum

-

Nom du blog de Benoît Mélançon, « l’oreille tendue » est également le titre de l’avatar textuel de l’auteur. Lancé en 2009, ce blog dont les billets sont quotidiens s’intéresse avant tout à la langue. La langue française en l’occurrence. Celle-ci est décortiquée à la lumière des influences de l’anglais et des spécificités québécoises. L’auteur, résidant au Québec, est à la croisée de la France, du Canada et des États-Unis. Une diversité culturelle qui lui donne de nombreuses occasions de se plonger dans les mots et le dynamisme de la langue.

Cet ouvrage compile 2 797 billets, une fraction du total des publications de l’auteur depuis la création du blog. Auto-portraits, brèves, lubies... les différentes catégories font voyager le lecteur, le font rebondir d’analyses en élans lyriques, de souvenirs en remarques. Expression de son entourage, phrase entendue au détour d’une conversation, souvenir d’émissions à la radio ou à la télévision, tout est prétexte à s’intéresser à la souplesse, à la complexité et au pouvoir évocateur du langage.

On prend plaisir à suivre les errements linguistiques de Benoît Mélançon dans ce recueil inhabituel dont le ton léger et malicieux dégage un charme certain. Si la plupart des blogs font souvent l’éloge du « je », celui-ci est, au contraire, l’expression d’un personnage. « L’Oreille tendue ; ce serait moi sans être moi, l’enseigne à laquelle je logerais », explique Benoît Mélançon. Une compilation d’anecdotes dont le caractère apparemment anodin en fait tout l’intérêt.

Del Busso éditeur, 2016 – 27,95 $ CAN

Langue
Francophonie
Canada
France
Littérature
Internet
Société