presidenza della repubblica

Mario Draghi, le Trajan du XXIe siècle ?

parBernard JOMARD, expert international, entrepreneur

Articles de la revue France Forum

De Berlusconi à Draghi, la vie politique italienne d’un extrême à l’autre.

Au XVIe siècle, Machiavel écrivait dans son ouvrage Le Prince : « Les hommes aiment à changer de maître dans l’espoir d’améliorer leur sort ; que cette espérance leur met les armes à la main contre le gouvernement actuel ; mais qu’ensuite l’expérience leur fait voir qu’ils se sont trompés et qu’ils n’ont fait qu’empirer leur situation. »

L’Italie est souvent caricaturée. Dans le pays des combinazzioni qui attend, chaque année, la venue de la Befana, les pouvoirs magiques de Mario le providentiel, alliés à son courage et à son humilité, feront-ils renaître le pays ?

L’Italie est très largement méconnue de ses voisins, voisins quelquefois arrogants qui ne veulent pas voir que la péninsule est, aujourd’hui, la deuxième nation manufacturière d’Europe, un poids lourd de l’industrie automobile, une puissance pharmaceutique de premier ordre, le 2e exportateur mondial d’agriculture biologique et le leader de la tomate d’industrie.

Bien sûr, les difficultés demeurent. Elles sont liées à des facteurs structurels spécifiques qui entravent sa modernisation et ses possibilités de croissance. Le plus important d’entre eux est ce dualisme entre Nord et Sud qui mine le pays depuis sa création. Un autre facteur est sa démographie : au cours des quarante prochaines années, l’Italie devrait perdre environ 32 % de ses forces productives, contre 21 % pour l’Allemagne et moins de 10 % pour la France.

Une Italie très différente de ses voisins. En Allemagne, l’état est au service des entreprises. En France, les entreprises sont au service de l’État. En Italie, les entreprises sont, elles, totalement...

Italie
Diplomatie
Politique
Europe